club  nature  desiderien


          
 

Dimanche 09 Février: Le panorama de Roiron et le ravin de Corboeuf à Rosières, Haute-Loire

        53 personnes dont quatre venues en voitures perso ont profité de cette belle journée ensoleillée mais ventée pour  effectuer une boucle de 14 km autour de Rosières.
        Une nouvelle adhérente, Dany Collard, est venue grossir la troupe.
        Ma fille Céline nous a également rejoints.
        C'est à partir du parking de l'ancienne gare que débute la randonnée.
       Tout de suite le ton est donné: on grimpe! Et ceci jusqu'au village de Roiron.
       On passe tout d'abord près du Calvaire de Rosières ou "Champ Clos".
     Le Champ clos ou Calvaire, fut édifié sur l'initiative de l'abbé Chanal en 1820.
   La muraille en forme de fer à cheval comporte 13 niches surmontées de croix de pierre en Arkose de Blavozy entourant trois grandes croix sculptées. 
  Lors des enterrements, le cercueil était déposé sur l'autel de pierre situé au milieu de l'enclos et les fidèles faisaient le tour des 14 stations de chemin de croix.
Un beau troupeau
Un beau troupeau
Eh hop c'est reparti pour la grimpette
Eh hop c'est reparti pour la grimpette
Attention chien Méchant
Attention chien Méchant
      On arrive enfin au petit village de Roiron et son belvédère sur la campagne environnante.
      On redescend pour pique-niquer au niveau du village de Coindet.
      Puis l'on rejoint la voie ferrée de la Galoche au niveau du viaduc de Chavalamard

       Ancien chemin de fer "C.F.D." de Lavoûte sur Loire à Lavoulte sur Rhône, La galoche, ligne ouverte en 1890 par décision ministérielle et supprimée en 1952, était à voies étroites à cause du parcours sinueux qu'elle empruntait.             Son existence fût marquée par un tragique accident  le 26 juin 1944, près du viaduc de Chavalamard (au niveau de la carrière actuelle), qui coûta la vie à 12 personnes.
 
       Cette voie désaffectée est devenue l'une des plus belles promenades de la région au départ de Rosières. Laissant à quelques  dizaines de mètres sur sa gauche le ravin de Corboeuf elle suit les gorges de la Suissesse et passe au pied de la chapelle de Glavenas avant de se poursuivre vers Bessamorel et Yssingeaux.  
       Nous cheminons sur l 'ancienne voie ferrée en direction de Rosières, en admirant sur notre droite la vallée de la Suissesse, jusqu'au ravin de Corboeuf que nous remontons jusqu'à Chastel et ainsi pourvoir admirer le ravin en le surplombant.
         Œuvre de la seule nature, le ravin de Corboeuf est issu de l’érosion d’argiles datant de l'Éocène.
         Alternance de couches parfaitement horizontales  d'argiles blanches, jaune pâle, vertes à bleutées, et comprend quelques bancs légèrement plus indurés donc plus résistants à l'érosion.
     

      Nous rejoignons  Rosières par un large chemin non balisé mais bien moins "périlleux" 
       Puis retour sur St-Didier